Conférence .fmp[x]Berlin : compte rendu
Conférence .fmp[x]Berlin : compte rendu
14 juin 2015 - Author : - Catégories : Blog, Conférence, FileMaker

Conférence .fmp[x]Berlin : compte rendu

dotfmp logo 2015

Déjà une semaine qu’Andries Heylen et moi-même sommes revenus de la conférence dotfmp (.fmp) de Berlin… il est temps pour un petit compte rendu.

Comme vous le savez peut-être, la conférence .fmp (anciennement PauseOnError) rassemble des développeurs FileMaker de niveau expert en provenance de toute l’Europe (plus Stephen Dolenski – @oceanwest qui vient tous les ans de Californie).

L’organisation repose sur un seul homme, Egbert Friedrich (@pixi), qui s’arrange pour que cette conférence soit un vrai espace de collaboration et d’échange. En dehors de modestes sponsoring -dont le nôtre- et de dons de la part des participants, la conférence est gratuite et ne fait la promotion d’aucune marque ou entreprise. C’est vraiment, très simplement, la mise à disposition d’un cadre permettant des échanges ouverts.

Dès lors, ces échanges sont improvisés pendant 3 jours. Parfois techniques, parfois stratégiques, ou même « poétiques », on apprend autant dans les discussions de couloir que dans les « sessions ».

Cette année, Egbert avait proposé une journée de « Show and tell », durant laquelle chacun pouvait s’exprimer quelques minutes devant l’ensemble des participants à la conférence, pour proposer un sujet qui serait éventuellement approfondi dans les jours suivant.
Bien que le concept ait peu ou prou fonctionné, ces « teasing » se sont vite transformé en mini-sessions, un peu à la manière des topos qu’on voit à la FM Conférence (France) ou à la CQDF de Montréal, mais au final, j’ai trouvé cela très intéressant, comme une sorte de présentation d’abstracts à la manière d’un congrès scientifique.

La première matinée a été trustée par nos amis anglais, qui n’ont plus de conférence nationale (et qui donc viennent à Berlin aussi pour se retrouver).
En particulier, Nick Lightbody (@nicklightbody) a présenté un travail remarquable sur ses mesures de performances de FileMaker Server, ainsi qu’un outil qu’il nous a donné. C’était vraiment très intéressant pour qui s’intéresse aux performances.
Voici deux vidéos où il nous explique son travail.


Autre session remarquable, toujours dans le type « Benchmarking », celle de Philipp Puls (LinkedIn) au sujet de la fonction ExecuterSQL.

Deux présentations, l’une de Russel Watson et l’autre de Crispin Hodges (@crispinhodges) nous ont permis de constater avec plaisir l’avancée des idées que nous avions lancées avec FMSDIFM lors de la CQDF 2012 et ensuite.

En fin de journée, nous avons présenté à deux, Andries Heylen (@andriesheylen) et moi-même (@fabricen), une « session détente » sur FileMaker 2.1, la version de FileMaker avec laquelle j’ai commencé. L’audience avait du mal à croire à quel point certaines choses n’ont pas changé en 20 ans !

dotfmp

Le lendemain (car si vous le permettez, je vous épargne les commentaires sur les bières allemandes et autres schnitzels), des sessions plus longues étaient présentées.
Entre autres, une très intéressante -la plus importante selon moi de la conférence- présentée par Adam Augustin (@agametis) sur l’architecture « Connector/Selector », développée entre autres par Todd Geist (@geistinteractiv) et explicitée ici

Cette présentation a déclenché chez nous un cycle de nuits blanches 🙂

Volker Krambrich (@VolkerKrambich) qui devait parler juste après a préféré me céder son temps de parole, dans un esprit parfaitement « unconference », le hasard faisant que ce que je proposais s’enchaînait bien avec la session d’Adam.
J’ai alors animé une discussion totalement improvisée autour d’une ébauche de travail en commun consistant à écrire de vraies spécifications sur une fonctionnalité qu’on souhaiterait voir dans FileMaker. Le but était de prendre conscience que tout n’est pas simple, et que « yaka faut qu’on » ne s’applique certainement pas à un logiciel multiplateforme souhaitant maintenir une compatibilité ascendante. Débat animé mais je crois -j’espère- intéressant.

Pendant ce temps, Andries Heylen introduisait lui la notion de « tables étroites » (comment réduire le nombre de champs dans une table pour optimiser les performances réseau). C’est un sujet sur lequel nous investissons actuellement beaucoup de temps de recherche chez 1-more-thing, et il est probable que vous entendiez parler de cela sous une forme plus aboutie dans les mois qui viennent.

Andreas Lauwaert (@andreasLauwaert), notre ami et voisin, a présenté une session tout à fait remarquable sur l’interface, ses sources d’inspirations, ses méthodes. Pas de lien malheureusement pour télécharger son talent sous forme de fichier zippé.

Le dernier jour, David Wikström (@camelCaseData) et Russel Watson présentaient leurs outils d’automatisation de développement, confirmant que la paresse est avant tout la mère de beaucoup d’idées géniales 😉

Nick Lightbody (@nicklightbody) a également animé une discussion à bâton rompu et fort intéressante sur le futur de FileMaker.

Il y a eu bien d’autres sessions dont nous avons entendu grand bien mais que nous n’avons pas pu suivre : Yann Liqueur-Salzédo, Peter Wagemans, Clause Lavendt… et bien sûr la présentation toujours aussi étonnante de Christian Schmitz de son plugin à tout faire : MBS.

Parmi les petits trucs et astuces appris en dehors de sessions, Tim Anderson (@t1manderson) m’a expliqué qu’on pouvait utiliser les fonctions de fomatageformatage de texte de modèle de texte (fonctions TextFormat, TextSize…) pour les texte « placeholder » de FileMaker 14.
J’ai pu tester que cela fonctionnait, et également sur les autres textes calculés au niveau du modèle comme les libellés d’onglets ou les barres de boutons.

Je voudrais terminer sur des remerciements renouvelés à toute cette merveilleuse communauté d’une part, qui rend tellement enrichissants ce type d’événements, et en particulier à Egbert Friedrich qui n’a pas ménagé ses efforts (c’est un euphémisme) pour la réussite de cette édition.

Article précédent/suivant
Commentaires (2)
  • Thierry F. -15 juin 2015-Répondre

    Bravo et merci pour ce Compte Rendu. Le principe d’organisation « informelle » me semble fort intéressant.

  • F.Bruckert -16 juin 2015-Répondre

    Merci pour ce beau compte rendu, au coeur de ce brainstorming européen !

Ajouter un commentaire