FileMaker Server sur Linux : la révolution fmcloud.fm 2.0
FileMaker Server sur Linux : la révolution fmcloud.fm 2.0
2 novembre 2020 - Auteur : - Catégories : Actu, Blog, FileMaker

FileMaker Server sur Linux : la révolution fmcloud.fm 2.0

Il faut s’y habituer, avec les nouveaux cycles courts des sorties de FileMaker, les nouveautés importantes ne sont plus forcément à date fixe avec un nouveau numéro de version. Il ne suffit donc plus, pour qui s’intéresse à la plateforme FileMaker, de réserver un peu de temps au mois de mai pour s’enquérir des nouveautés de la version annuelle : il faut aussi faire très attention aux versions intermédiaires.

C’est en effet dans une relative discrétion que Claris a annoncé mercredi 28 octobre une nouvelle version de FileMaker Server, la 19.1.2, qui est en soi une évolution majeure, mais qui permet aussi à des services d’hébergement de proposer des services et des performances totalement révolutionnaires.

Linux !

C’est bien entendu la grande nouvelle. Cette version, qui était disponible en beta depuis plusieurs mois, est désormais officielle. Elle est non seulement plus performante que ses cousines pour mac OS et Windows, mais surtout elle peut être déployée en docker.

Super fast FileMaker hosting on Linux serversCela permet à des hébergeurs tels que nous —enfin, encore faut-il investir pour passer à ce genre d’architectures, et il semble qu’à ce jour nous soyons les seuls à l’avoir fait (🥇)— de proposer un service ultra-performant, ultra-portable (on peut déployer dans pratiquement tous les datacenters du monde) et… très peu cher. Par exemple, cela nous permet proposer un hébergement à 49€HT pour 5 utilisateurs, là où nos serveurs Windows (pour lesquels le nombre d’utilisateurs n’influence pas le prix, certes), commencent à 95€HT.

Mais ici n’est pas le lieu pour vanter nos mérites, c’était juste pour vous donner un exemple. Si vous voulez voir nos tarifs et nos offres, c’est par ici :

 

La version Linux apporte aussi une nouveauté très intéressante : OData, une norme moderne de traitement des requêtes vers une base de données.
Sans rentrer dans le détail, voici la documentation.

Également, l’authentification AD FS est disponible pour la version Linux.

En revanche, une fonctionnalité importante des versions pour macOS et Windows n’est pas reproduite en version Linux (ou plus exactement est désactivée) : la publication web personnalisée (PHP/XML). Pour passer à Linux, il vous faudra passer par Data API ou à OData. Si vous n’êtes pas à l’aise là-dessus, nous pouvons vous aider. Après avoir fait migrer plusieurs dizaines d’applications, nous sommes rompus à l’exercice, et c’est finalement étonnamment rapide.

Autres points importants (je garde le meilleur pour la fin, vous êtes obligés de tout lire 🙂 )

Quelques mises à jour techniques tout d’abord :

  • Support d’OpenSSL 1.1.1g
  • Compatibilité avec Tomcat 8.5.55
  • Il est désormais possible de gérer sa licence depuis la console d’administration du serveur.

Mais surtout…

  • Les mises à jour de FileMaker Server sont maintenant en fait de vraies réinstallations… qui préservent les paramètres ! Comme nos clients d’hébergement le savent peut-être, nous étions les seuls à maîtriser la mise à jour avec conservation des paramètres, ce qui nous permettait de proposer à nos clients des mises à jour facilitées (beaucoup d’astuce et d’espièglerie nous avaient permis de percer les secrets de FileMaker Server ;)), mais désormais tout un chacun peut mettre à jour en confiance.
  • Un nouveau système de sharing lock permet de bien meilleures performances sur certaines actions, notamment les recherches et l’indexation
  • Script serveur de vérification de toutes les bases de données
  • Script serveur de vidage du cache ! (ça c’est très intéressant pour les serveurs très sollicités qui donnaient des signes de ralentissement après quelques jours/semaines sans redémarrage)
  • Enfin, cette nouvelle intéressera particulièrement les développeurs : les tris s’effectuent maintenant sur le serveur quand c’est possible (quand FileMaker décide tout seul que c’est plus intéressant de trier sur le serveur, en fonction de la quantité de données, de l’occupation du serveur… vous ne pouvez pas contrôler quand le tri sera effectué sur le serveur ou sur le client). C’est très efficace pour un tri sur une table locale, mais d’après nos tests cela ne fonctionne pas sur les enregistrements liés.

 

Comme vous le voyez, cette 19.1.2 est la plus importante évolution de FileMaker Server depuis très longtemps.

Je vous invite à lire les notes de version et à suivre les liens, c’est très instructif, ainsi que ce précieux document sur les améliorations de performances.

 

 

 

Article précédent/suivant

Ajouter un commentaire